Olivia Borg s'intéresse à la vidéo et à la photographie, représentative de sa recherche actuelle. Ses photo,s, réalisées en argentique, mettent en évidence un rapport au cadrage singulier et le hors-champ y est convoqué en permanence. 

Elle met en scène des personnages, décors naturels, situations banales, où réalité, décalage, simulacre et fiction coexistent.

La relation entre signifié et signifiant est prépondérante dans son interprétation. Elle démontre aussi le caractère indiciel de la photographie, qui ne peut s'extraire de sa fonction documentaire, en référence à Philip Lorca DiCorcia qui met en lumière une narration du quotidien à travers des poses artificielles et des suggestions de récits. Chaque arrêt sur image est pensé, construit indépendamment des autres, mais peut être envisagé en une série cohérente ; une double lecture est toujours latente. 

 

Extrait du fascicule SEMAINE 16.12

Texte écrit par Valérie Michel-Fauré, professeur à l' ENSEP Toulon.